Confidentialité des données, comment nous « dégoogliser » ?

La majorité des services numériques que nous utilisons est fournie par les géants du web : Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft. C’est sur l’utilisation des services Google les plus « populaires » (moteurs de recherche, messagerie etc) que nos consultants vont vous donner leurs conseils pour « dégoogliser » vos activités.

Qu’il s’agisse d’un moteur de recherche, d’un service de messagerie ou encore d’applications mobiles les services de Google sont au cœur de nos activités quotidiennes, qu’elles soient d’ordre professionnel ou personnel.

Or accepter d’utiliser les services fournis par Google implique de confier ses données au géant américain. Ce dernier est connu pour collecter les données massivement et l’utilisation qui en est faite n’est pas clairement exposée aux utilisateurs. Ce type de comportement a d’ailleurs valu à Google plusieurs condamnations. Par exemple en 2019, l’entreprise a été condamnée à payer 50 millions d’euros d’amende pour n’avoir pas informé correctement ses utilisateurs.

A l’ère du RGPD et de la protection des données, il apparait important de reprendre le contrôle sur ses données ; et ne pas accepter que soient analysés ainsi l’ensemble de nos comportements sur Internet dans le but de nous adresser une publicité toujours plus ciblée.

Par ailleurs, pourquoi accepter que l’ensemble des tâches que nous effectuons au quotidien (envoyer un mail, gérer ses rendez-vous) dépendent d’un seul et même acteur ?

Bien qu’il soit omniprésent, Google n’est pas le seul vers qui se tourner. Nous tâcherons de vous présenter ci-dessous quelques alternatives pour « dégoogliser » vos activités.

Tout d’abord le moteur de recherche.

Tout comme votre messagerie le moteur de recherche Google Chrome en sait surement plus sur vous que vous-même. Pour le remplacer il existe DuckDuckGO.
Ce moteur ne collecte et ne partage aucune donnée. Il a également la particularité de bloquer tous les dépôts de traceurs y compris les traceurs analytiques et commerciaux (ce sont ces traceurs qui permettent entre autres d’effectuer de la publicité ciblée).

Et le système de messagerie ?

Pour quitter son adresse « gmail », tournons-nous vers la Suisse et la messagerie sécurisée Proton Mail. Il s’agit d’un système de messagerie sécurisée avec un système de chiffrement de bout en bout. Ainsi le contenu de vos mails n’est pas consultable par des tiers, mais seulement par le destinataire de ce mail.
Cette messagerie dispose également d’un service de gestion des calendriers ainsi qu’un espace de stockage de type cloud.

Et pour mon smartphone ?

Avant d’envisager un radical retour au téléphone à clapet, pourquoi ne pas changer le système d’exploitation de votre téléphone ?
Il existe notamment le système /e/OS. E.fourndation vous propose un écosystème mobile open source se passant entièrement des outils Google. Un outil open source est un outil dont le code a été rendu public et modifiable par tous. Cela favorise la pérennité du logiciel car celui-ci pourra être modulé en fonction des évolutions techniques.

Ce système est compatible avec un grand nombre d’applications Android (mails, planeurs, navigateurs, partage de documents …etc.) et permet de supprimer tous les outils Google.

Ce système propose également 1Go de stockage gratuit. Pour plus d’espace, des formules payantes sont proposées comme pour Google ou Apple. Ce système est compatible avec plus de 163 smartphones. Il est possible de l’installer via une Desktop application (fonctionne sur Linux et Windows OS) ou depuis un environnement GitLab, directement accessible depuis le site d’/ e / Il est même possible d’acheter un smartphone déjà dégooglisé via le site d’/ e /  (https://e.foundation/).

Dans le même esprit que ce système d’exploitation il existe aussi LineageOS. Reposant sur l’open source, il est compatible avec 109 types de smartphones mais également les tablettes et set top boxes (boitiers décodeurs).

Vous l’aurez compris différentes solutions alternatives à nos « outils Google habituels » existent. Nous vous avons présenté les plus courantes mais sachez qu’il en existe encore beaucoup d’autres notamment pour héberger vos données autrement. L’association Framasoft propose également de nombreuses solutions à plus grande échelle et est à l’origine du projet « Dégooglisons internet ».